Dissemblances | Magazine de la jeunesse insolente.

Défense et illustration du trollage

Je sens depuis quelques mois une montée du sentiment anti-trolls. Ces derniers seraient responsables, à en croire certains médias, de l’élection de Trump et de la défaite d’Alain Juppé. Cette hostilité est le résultat d’un immense amalgame, peut-être le plus gros depuis que le monde est monde. On associe, en effet, bien volontiers le troll à l’ignoble, au vulgaire et au racisme. Le troll, dans l’image collective, c’est le taré dont les commentaires s’illustrent par leur connerie « les PD, ba c tous dé gros pd ! », leur sous-entendu «



Sida, toutes les questions qu’on se pose

Les chiffres de l’année 2015 5,4 millions de dépistages ont été réalisés par les laboratoires de biologie médicale Près de 6 000 personnes ont découvert leur séropositivité 2 600 HSH (hommes ayant des rapports avec d’autres hommes) ont découvert leur séropositivité, un nombre qui ne diminue toujours pas pour cette population. Chaque année entre 40 et 50 % des personnes diagnostiquées sont des hommes homosexuels, un nouveau site leur est dédié : sexosafe.fr Les hétérosexuels nés en France et les usagers de drogues injectables (UDI) représentent respectivement 16% et 2%. 62 200 tests rapides d’orientation diagnostique ont été réalisés dans le



Journée mondiale du Sida

Aujourd’hui, jeudi 1er décembre 2016, a lieu la 29e journée mondiale du SIDA. C’est l’occasion de rappeler quelques faits concernant le rapport qu’entretiennent les jeunes avec le virus, n’en déplaise au maire d’Angers. La semaine dernière, il a demandé à ce que l’on retire des affiches de prévention contre le SIDA dans sa commune sous prétexte qu’elles pourraient choquer les plus jeunes. Comme quoi, depuis les années 80, le SIDA reste un sujet que l’on préfèrerait éviter. Alors oui, personne n’a envie qu’on lui parle de SIDA, qu’on le « sensibilise »



Notre première marque de vêtements : Baltimore

Nicky et Quentin me donnent rendez-vous à la Friche, bd Richard Lenoir, pour les rencontrer et jeter un coup d’œil à la première collection de Baltimore. J’en profite pour leur poser quelques questions sur leur première marque, leur première collaboration… bref, leur grosse première fois.   Les deux garçons se sont rencontré en première année de Licence gestion, à la Catho de Lille. La marque s’appelle Baltimore, en hommage à cette ville qui les a marqués lors d’un road trip sur la côte Est des États-Unis. Si leur première collection met la salopette à



Ce qu’il faut savoir sur le métier d’hôtesse

Noël approche et vous n’avez pas mis assez d’argent de côté pour assumer les festivités ?  Vous cherchez un job sympa, histoire de ne pas acheter du foie gras Lidl et offrir un collier de nouille à votre maman ou un cendrier en patafix à votre papa ? Et pourquoi ne pas devenir hôtesse d’accueil ? Elles sont jeunes, elles sont jolies, elles vous accueillent en souriant, droites sur leurs talons, au salon de l’auto ou au dernier concert de Booba. Mais qui sont ces filles et à quoi ressemblent leurs



Ma première fois chez le gynéco

J’ai vingt ans et aujourd’hui c’est la première fois que je vais chez le gynécologue. La veille, quelque peu angoissée à l’idée de ce premier rendez-vous, j’espérais en discuter avec ma mère qui est une personne très à l’écoute mais aussi très à cheval sur ses principes et sur son éducation. Je vous laisse donc imaginer le silence glacial qui se fit lorsqu’au dîner, au moment du fromage, prenant mon courage à deux mains, je lui annonçai solennellement : – Demain, j’ai rendez vous chez le gynécologue. Maman pâlit, posa délicatement



« À voix haute », le documentaire qui nous élève

L’artiste Stéphane de Freitas réalise « à voix haute », un documentaire sur son programme de prise de parole et d’expression publique Eloquentia. À l’université de Paris 8, à Saint-Denis, le film suit la préparation des étudiants au concours d’éloquence, des qualifications jusqu’à la finale. La formation est encadrée par ceux que je qualifierais de « dieux de l’art oratoire ». En tête, maître Bertrand Périer, figure cocasse et prodigieuse qui poussera les participants à briser les barreaux de la timidité. En replay ici : http://www.france2.fr/emissions/infrarouge Voici 5 raisons pour lesquelles il ne faut



Le nouveau visage de la couture parisienne

Il s’appelle Charles, il a 19 ans et il est étudiant en deuxième année de stylisme. Ce qui m’a interpellé chez lui, et qui a donné naissance à cet échange entre nous, c’est la sensibilité artistique qui se dégage de son travail. Charles serait selon moi la définition pure et parfaite d’un artiste contemporain. De l’amateur au professionnel, il a su se faire une place dans le mannequinat, le stylisme et la photographie. À mon humble avis pour découvrir qui est cette personne aux multiples facettes il faut faire parler les



Trump : le jour d’après

Et merde, encore un article écrit dans le seul but de faire du clic sur le dos des élections américaines. Encore un papelard haineux et psychotique, annonçant à coups de points d’exclamations et de démonstrations foireuses l’Armageddon en perspective. Rassurez-vous, ce n’est pas là mon objectif. Pas de point Godwin ici. Et puis surtout je n’ai aucun diplôme en matière de géopolitique, contrairement à tous mes amis Facebook qui ont réussi à pourrir mon fil d’actualité avec une farandole de coups de gueule drolatiques et d’analyses personnelles extrêmement poussées, résumant la situation



Make.org : pour que nos idées comptent

Dans quelques mois, le 7 mai 2017, j’aurai vingt-deux ans et pour la première fois, j’irai voter aux élections présidentielles. En revanche, pour quel candidat, pour quel parti, je l’ignore encore. Je l’ignore encore, et j’ai peur de l’ignorer jusqu’au bout. Pourquoi  ? Parce que j’ai l’amère sensation que peu importe celui qui sera élu, on ne pourra jamais savoir s’il instaurera réellement ce qu’il a promis. Je l’ignorerai jusqu’au bout parce que j’ai le pénible sentiment que peu importe qui trônera à l’Elysée, celui-ci nous décevra. Autrement dit, j’ai vingt-deux



Quelques questions à Brigitte Lahaie : le sexe, avant/après !

Ma vie sexuelle de jeune adulte étant pour le moins chaotique, depuis quelques temps, je me pose beaucoup de questions. Sans doute nourrie par une incapacité à me remettre en question et une nostalgie paradoxale pour un passé que je n’ai pas connu, une en particulier me taraude : est-ce que c’était aussi compliqué, avant ? Pour obtenir une réponse, j’ai donc envoyé quelques questions à Brigitte Lahaie, éminence en la matière. Brigitte Lahaie, pour ceux qui ne le savent pas, est une des premières stars du porno français et surtout



MON PREMIER APPARTEMENT

À seulement dix-huit ans, mon bac littéraire en poche, j’ai quitté le nid familial qui, depuis le point zéro de mon existence, avait toujours été mon repère. Là où je me sentais à l’abri, protégée. Là où j’avais vécu tous mes chagrins et mes bonheurs. Là où j’avais grandi avec mes parents et ma petite sœur. Là aussi où j’avais pris l’habitude, à quatorze ans, de me confier, de rire et de fumer mes premières cigarettes avec mes meilleures amies la nuit tombée, sur le rebord de la fenêtre de



Lettre ouverte à Cyril Hanouna

Cyril, La seule fois où je t’ai rencontré, c’était il y a un peu plus de 10 ans. Tu présentais un concert de charité à l’hôpital Necker. J’étais invitée par une amie infirmière de ma mère. Avant de monter sur scène tu l’as gentiment draguée. Je regardais le « Morning Live » et je te trouvais cool. Je racontais à tout le monde comment, sympa et accessible, tu nous avais fait des blagues. Qu’est-ce qu’il s’est passé entre-temps ? Si je t’écris cette lettre c’est pour comprendre Cyril. Il est passé où le



La Confrèrire : faire de son appartement une association

Au 15 rue Paul Albert, dans le 18e arrondissement de Paris, Jérémy, étudiant en lettres, a transformé son appartement en association : LA CONFRERIRE. Il vous invite chez lui, à boire un café, un thé ou un jus de fruit, lire un livre, écouter un vinyle, les acheter s’ils vous plaisent, jouer du piano ou de la flûte traversière, et, chose non négligeable, profiter de son wifi. Vous pouvez également prendre des cours de guitare, ou faire des séances de sophrologie avec sa mère. Sur les murs, il expose les œuvres



Mon premier album

Pour la sortie de son premier album, Wildflower, je retrouve Octave au jardin des Tuileries. La première fois que je l’ai rencontré, c’était à la Mano, club parisien surpeuplé du 10e arrondissement, il y a un an. Immédiatement, il m’avait intriguée. L’air perdu, l’œil tombant, dansant mollement sur un air de Bossa Nova électrique, lui aussi une petite fleur sauvage. Un hurluberlu à la gueule bien sympathique. Nous nous sommes assis une heure, sous le soleil, devant une des fontaines du jardin, pour parler de Wildflower, qui sortira le 26 octobre



Édouard Baer, moi… et la meuf de la Banque Postale !

Tout sonnait comme une promesse d’amour. Moi étendue sur mon lit, tirée du sommeil par un réveil  brutal, qui devait s’adoucir entre ses bras, sa voix chaude contre mon oreille… Il est 7h du matin, et comme dirait Jacqueline Taieb, « faut se réveiller ». C’était prévu pour ce matin. Enfin ! Il l’avait annoncé sur Facebook, son retour dans les studios de Nova qu’il avait désertés depuis 2001. Autant dire une Odyssée (vous l’avez ?). Bref ! J’étais prête. Offerte… Il y a eu le jingle qui a annoncé l’émission, Plus près de toi… mon Dieu.



Interview de Sofyan Boudouni X Popcorner

Commençons par le début. Tu as grandi à Nîmes. Cette ville a-t-elle eu une influence sur toi, d’un point de vue esthétique par exemple ? Commençons par le vrai début, j’ai vécu mes 7 premières années en Namibie dans le sud de l’Afrique. Je pense que c’est plus cette partie de ma vie qui a construit ma manière de concevoir mes images et mes histoires. En tout cas, c’est ce pays qui m’a dicté les goûts que j’aurai tout au long de ma vie, je pense. Nîmes est une ville



Interview Adèle Castillon X Popcorner

Raconte ta première vidéo… Elle a pris tout de suite ? Ma première vidéo c’était un vine, posté sur Facebook, filmé à l’Iphone alors que je dormais chez une amie. La vidéo n’a pas pris immédiatement, seuls mes amis Facebook l’ont vu. Puis après, les amis d’amis… Pour qu’enfin des inconnus y aient accès… Youtube pour toi c’était une fin en soi ou un moyen d’accéder à autre chose ? Youtube n’a jamais été un tremplin vers quoi que ce soit, enfin peut-être mais c’était inconscient. Je n’ai jamais ressenti



Interview de Sébastien Frit X Popcorner

Alors, commençons par l’essentiel. Tu es né où ? Tu as grandi où ? Et qu’est-ce que ça t’a inspiré ? Hello, alors je suis originaire du Périgord, je suis né à Périgueux et j’y ai grandi. J’suis parti à 18 ans de chez moi pour monter sur Paris. Ce qui m’a inspiré dans ma vie c’est les gens tout simplement, y’a plein de choses à dire sur les gens et en plus j’fais partie des gens, ça tombe bien. Tu as fait quand ta première vidéo ? Elle parlait



Retour vers ton futur #1

JUSQU’À LA VICTOIRE, JAMAIS. De la fumée, et pas grand chose d’autre. Ah si une odeur. Une putain d’odeur de chlore. Pas celle de la piscine sympa de la maison que t’as loué pour le mois d’août avec tes potes à Cannes La Bocca, nan l’odeur de la piscine municipale dégueulasse où t’allais avec ta classe de CE2 A. Puis la fumée s’estompe. Ma DeLorean, une rue, une place… Ok. On oublie la piscine qui m’a terrorisé toute mon enfance… L’odeur de chlore c’est le Club Med Gym de la



Mon dépucelage dans l’événementiel parisien

Le 29 septembre, à 20h,  aura lieu la cérémonie d’ouverture du POP CORNER, le premier événement organisé par l’agence Cougar, en partenariat avec MK2. Six cent personnes sont attendues. Désormais, tous les mois, au MK2 Bibliothèque, vous pourrez assister à des projections de court-métrages, en exclusivité, et avoir un aperçu des différentes problématiques liées à la création digitale. Aujourd’hui, en France et ailleurs. En d’autres termes, Internet et le 7e art vont faire des galipettes. C’est la rencontre entre deux mondes, l’ancien et le nouveau, sans avoir besoin d’un nouvel Hernani. Dissemblances étant le



On a lu le déserteur de Boris Bergmann

Pour cette rentrée littéraire 2016, Boris Bergmann, vingt-quatre ans, publie Déserteur, son quatrième roman, aux Éditions Calmann-Lévy. Pour rappel, Bergmann avait marqué la scène littéraire à quinze ans, avec son premier roman, Viens là que je te tue ma belle. Récompensé par le prix de Flore des lycéens créé à cette occasion, le livre narrait les errances d’un adolescent à la découverte du sexe, de l’ivresse et du rock’n roll. Déserteur se situe dans un futur proche, la France post-attentat où la guerre contre le califat fonctionne avec de nouvelles



Ma première rentrée au bureau

Dans un premier temps, je n’y pense pas. Après tout, même quand j’étais à la fac, je me rendais au bureau un jour sur deux, quitte à sécher ce cours sur les fictions de l’identité dans la littérature américaine post-moderne. Et puis, j’y ai passé l’été, essayant de ne pas court-circuiter mon ordinateur en suant sur le clavier. Cette cave, avec son design années 70, tendance ex-URSS, ne m’est pas étrangère, ni ses occupants. Et pourtant, quelque chose a changé. Septembre abat déjà un ciel blanc, néon d’hôpital, et les



Cocoon : mon fils, ma bataille

Fin juin 2016. Un hôtel branché du nord de Paris. Il pleut des cordes. J’ai croisé Mark Daumail pour la première fois en 2010, lorsque je travaillais chez Universal. Il était fan de Paul McCartney, moi aussi. On pouvait échanger des heures sur un obscur morceau de 1973, le rêve absolu pour moi, surtout quand Mark prenait sa guitare et chantait pour mes oreilles seulement (ou en vidéo, ici, une cover magique de “Junk”, enregistrée en une prise seulement…). On se recroise plein de fois. Album solo. Quatre ans plus



Théories du complot : ce qui séduit

Pourquoi serions-nous tenté de croire aux théories du complot ? Aux dernières nouvelles, les jeunes y seraient de plus en plus sensibles. Pour une fois, au lieu de ricaner, essayons de comprendre. J’ai donc demandé de l’aide à un ami, le genre de mec qui vit dans le noir, fume du cannabis et regarde des vidéos Youtube sur les illuminatis, pour lui demander son avis. Déjà, pouvons-nous établir une typologie entre ces théories ? Y’a-t-il une différence fondamentale entre celles, plus ésotériques, qui vous disent que les pyramides auraient été construites



Pourquoi tu devrais aller à Arles

Arles, petite ville provençale bercée par le soleil et les cigales… Tellement cliché. Mais niveau clichés en fait, Arles s’y connait bien : elle organise un festival international de photographie. Comme Cannes, mais en photo. Et comme Cannes, c’est une institution puisque les Rencontres d’Arles ont été fondées en 1970 (genre on a fait des choses avant 1990 – je demande à voir). Et comme Cannes, elle s’efforce de révéler de nouveaux talents. Bon maintenant j’arrête les comparaisons, parce que quand même, l’envergure n’est pas la même. Le cinéma, c’est glamour,



Playlist de l’été #Amour de vacances

Notre playlist Tropicool était une mise en jambe, prémices d’un ambiançage estival. Que l’on parte ou non en vacances, le soleil et les grandes chaleurs, propices aux amours éphémères, ont souvent raison de nos coeurs de pierre. Voici la liste de quelques mélodies francophones pour se lover à la douceur d’une brise salée. 1. Vanessa Paradis « Les Espaces et les Sentiments » 2. Éléphant « Le Tour du Monde » 3. Polo & Pan « Plage isolée » 4. Niagara « L’amour à la plage » 5. Benjamin Biolay « Miss Miss » 6. Izia « La vague » Puis viendra le temps de se



Le syndrome de Peter Punk

Punk is dead qu’ils disaient ? Au risque de faire friser quelques mohawks, la culture No future est promise à un bel avenir. Un avenir qui ne déchire pas ses vêtements et sait rester propre, certes, mais qui prend racine dans le même désœuvrement qu’une partie de la jeunesse Sex Pistols. Punk is not dead… Et les terreaux fertiles des vestiges de l’époque moderne lui assurent ses plus belles heures. J’ai passé la plus grande partie de ma vie dans un petit bled du Finistère. Plages de sable fin, cornemuses,



L’e-shop d’Afida Turner : décryptage

Par curiosité, je me suis penchée sur la question. Qu’est-ce qu’Afida Turner peut bien vouloir nous vendre ? Un parfum et des maillots de bain qui ont des couilles, à l’effigie de Donald Trump par exemple, à qui la chanteuse et comédienne a donné son soutien sur son compte Facebook ? Cette piste n’est pas à écarter, loin de là. D’après la jeune (vieille) femme, s’il avait été le maire de Nice la tuerie aurait été évitée. Forcément, à l’instar de Superman, Trumpinet aurait pulvérisé le camion avec son regard laser (les acides gras saturés



Playlist de l’été #TROPICOOL

Voici une petite Playlist de l’été pour sublimer vos vacances. 1. Eugene McDaniels, « Cherrystones » 2. Screechy Dan, « Raise your Glass » 3. Blues Image « Ride Captain Ride » 4. Ranil Y Su Conjunto Tropical « Mala Mujer » 5. Billy Preston « Will it Go Round In Circles » 6. Mulatu Astakte « Yegelle Tezeta » 7. Papooz « Ann Wants to Dance » 8. Toots and the Maytals « Take me Home, Country Roads » 9. Buddy Miles « Them Changes » 10. Joe Strummer and the Mescaleros « Get down moses »   N’hésitez pas à faire un tour sur notre Youtube également !



Du bonheur de ne pas partir en vacances

Pourquoi partir quand on peut rester chez soi et travailler tout l’été ? Passé le lycée, à l’aube de la vingtaine, on apprend parfois que les vacances ne sont pas un automatisme. On découvre avec délice que rien ne nous est dû, et certainement pas ces deux mois de répit. Alors on reste, on s’accommode comme on peut de ce quotidien inchangé, à l’exception de la chaleur, abêtissante en ce mois de juillet parisien. La chaleur. Parlons-en. Pour celui qui, comme chaque année, s’en va fondre ses bourrelets sous le soleil ibérique, elle est



Vacances entre amis : La fausse bonne idée ?

Coucou, Il fait un temps dégueu à Paris ou dans votre ville de plouc mais vous avez enfin amassé assez de flouze grâce à votre petit job d’été à 8 boules de l’heure (ou vous avez fini votre stage encore moins bien payé à faire de la présence dans un quelconque bureau, en assumant votre air penaud dans les costards sur mesure de votre grand frère qui fait 10 cm de plus que vous). Vous êtes surexcité, vous avez offert des cafés instantanés à tout l’open-space, vous affichez un sourire



Comment dire « je t’aime » ?

L’été s’est affalé sur notre beau pays. Les oiseaux gazouillent à l’instar de nos petits coeurs, malmenés par les hormones et le soleil. Nous sortons, nous rencontrons du monde et nous jetons notre ancre sentimentale sur le premier venu. Un eye contact et vous êtes sous le charme. Cet individu sera notre target de l’été et pour l’amadouer passons par des préliminaires amicaux, quelques mots d’esprit bien placés et une bonne dose de fous rire. Ça passe du temps ensemble, ça se cherche, ça rigole. Un soir, vous rentrez ensemble, dansez, riez



Une certaine idée de la jeunesse marocaine

Entre jeunesse dorée et jeunesse tout court, l’adolescence au Maroc peut être vécue de mille et une façons. Moi, je ne me situe ni dans l’une ni dans l’autre. Mon adolescence à moi je la vis avec les deux ou plutôt entre les deux.  Ici, au Maroc, la jeunesse dite « dorée » se démarque beaucoup par ses fréquentations, ses loisirs, son éducation. En réalité c’est tout un mode de vie. Un mode de vie souvent  inaccessible voire inimaginable pour le reste de la populas. Par exemple quand une jeune adolescente trouvera ça



La chatte de Beigbeder rencontre un hérisson : la presse en parle

Depuis que nous l’avons rencontré, dans l’intimité du studio Sixtine, nous l’aimons Beigbeder, de la barbe à la plume. Hier soir, un post sur sa page Facebook nous a alarmé. Sa chatte a rencontré un hérisson (qui piquait, qui piquait…), à Guéthary et la presse n’en a même pas parlé. Ô rage, ô désespoir ! Dissemblances au grand coeur s’est donc donné pour mission de réparer cet affront.  Ce que raconte l’écrivain, c’est avant tout une rencontre, sublimée en image. Et c’est beau une rencontre, même entre esprits animaux, n’en déplaise à Descartes. On



Guide de survie pour futurs étudiants à la FAC !

Tu viens d’avoir ton BAC ? Félicitations ! Tu vas devenir un étudiant français qui va galérer en fin de mois… Mais avant cela on te propose un petit guide qui va t’aider toi futur ambianceur du jeudi soir !  Car oui il y a certaines choses à connaître avant de découvrir les universités françaises. Et surtout pense à bien effacer toutes tes idées reçues sur les campus américains, car tu ne verras rien de tout ça… L’administration est plus lente à la FAC que la guichetière de La Poste. Les joies de l’administration



Brexit : the night before

Lorsqu’on arrive un soir de référendum au centre de Slough, petite bourgade de 145 000 âmes située près de Londres, on se demande si les derniers électeurs, qui défilent dans les bureaux de votes et s’empressent de rentrer chez eux sous la pluie battante, ont voté pour le maintien ou la sortie de leur pays dans l’Union Européenne. À 22 heures débute le comptage des votes dans la grande salle du Montem Leisure, un centre sportif réquisitionné pour l’occasion. Figurez-vous dans ce cadre insolite, où les paniers de basket croisent les panneaux de



EXCLUSIVITÉ : Novembre, le clip engagé d’Odezenne

Odezenne se lance dans une trilogie de clip-docus imaginée par le groupe et réalisée par le documentariste et réalisateur Jérôme Clément-Wilz. INTERVIEW Le titre Novembre extrait de leur EP ‘’ Rien ‘’ ouvre le bal. Nous avons pu en discuter avec le réalisateur et Alix, membre du groupe Odezenne. Hello les gars ! Alix, peux-tu me raconter l’histoire de la chanson ‘’ Novembre ‘’ ? Alix : ‘’ Novembre ‘’, c’est comme un vase qui déborde.  C’est une accumulation de constat qui fait que ça aboutit à une révolution en forme de marche sur



Brexit : Big Ben et gueule de bois

Samedi 25 juin 2016, les yeux s’ouvrent difficilement, l’esprit un peu sonné et désorienté. On se réveille avec l’impression de ne pas être tout à fait pareil ou plutôt pas tout à fait au même endroit, c’est un peu le jour 1 post-apocalyptique… Non ne chantez pas, passez-moi plutôt l’aspirine. Pour ceux qui se trouvaient sur une autre planète voici un petit résumé : hier matin, en allumant la TV, la radio, ou en checkant vos réseaux sociaux, vous avez pu constater une invasion de l’Union Jack avec ces 6 lettres



Portaits d’influenceuses – Clémentine M.

Si vous avez l’habitude de traîner dans la partie mode et cinoche de YouTube vous devez sans doute connaître Clémentine M., 21 ans. Ses vidéos explorent des domaines artistiques très variés : cinéma, musique, people, lookbook. C’est d’ailleurs sa polyvalence qui m’a beaucoup plu chez elle. Et si je devais l’associer à une chanson elle serait sans aucun doute le Remix de « La foule » par Reach Eargasm. À la fois raffinée, gracieuse, cette musique  fini par nous entraîner dans un élan de rage et de rébellion qui me rappelle beaucoup le



Ma psy part en vacances – Guide de survie

Chaque année les premiers bourgeons frémissent et quand juin cède sa place à juillet, vous voilà recroquevillés en position foetale sous une cabane de bouquins. Freud, Jung et Lacan pour seuls compagnons de misère, incapable de vous résoudre à accepter la fatalité : votre psy joue les touristes dans des contrées lointaines.   Et oui, l’été les villes se retrouvent peuplées de névrosés, psychotiques, hypocondriaques, mono-maniaques obsessionnels ou cyclothymiques en quête d’un confident à monnayer ou d’une boîte de Xanax pour se rassurer. On se sent comme un petit automobiliste impuissant pris dans un embouteillage



Pop Corner : mk2 diffuse la jeune création d’internet

La toute jeune agence Cougar, invite les jeunes parisiens à ses soirées Pop Corner, au mk2 Bibliothèque. Bon, et accessoirement Dissemblances est partenaire de l’événement aux côtés de 20 minutes. Pop Corner, c’est quoi ? C’est la rencontre entre YouTube et le cinéma, c’est internet sur grand écran. Le public pourra assister à la projection de créations originales de toute la clique du YouTube Game, discuter avec les jeunes créateurs présents, histoire de générer un véritable dialogue entre producteurs et mordus de contenus online. Des conférences succèderont à chaque projection, obéissant à un thème en



Healthy Weather

Arrivée au festival vendredi à onze heure et demi pour un départ aux alentours de six heures du matin, puis retour samedi de deux heures à six heures de l’après-midi, après une douche et un éclair de sommeil. Voilà pour la délimitation horaire : je n’aurais pas su rester vingt-quatre heures, comme promis, mais au moins je me serais évité un walk of shame hirsute, et une bonne suée kétaminée dans le RER B.



« Extérieur-Nuit » intronise une autre nuit parisienne

Ils ont la vingtaine et au lieu de toiser la trentaine avec frayeur, ils préfèrent engouffrer cœurs et chairs dans toutes les turpitudes que la société est capable de leur offrir. La nuit pour seul témoin de leurs débordements, ils dérivent toujours plus bas, toujours plus fort, et toujours moins conscients. Puisque tout est permis, pourquoi diable se limiter ? Ici prend naissance EXTERIEUR-NUIT. Internet est mère d’infinie possibilité, les collectifs créés pour et par la jeunesse pullulent et on ne peut désespérément pas tous les suivre. Mais il est de



Tuto drague : comment suivre un inconnu en soirée ?

Imaginez la scène. Nous l’avons tous plus ou moins vécue. Vous êtes à une fête, vous parlez avec des amis, quand soudain surgissant de nulle part, un inconnu s’approche et vous tend une coupe de champagne ou encore mieux un petit four au fromage. Vous comprenez très vite qu’il est seul, échoué là un peu par hasard, fortement alcoolisé et qu’il s’ennuie. Les éclats de rires s’enchaînent. Au bout de dix minutes vous êtes meilleurs amis et à la quinzième il vous propose de le suivre à une soirée en



Violences policières : Nos images des manifestations.

Depuis les débuts du mouvement Nuit Debout qui s’est formé à la suite d’une première manifestation contre la Loi Travail le 31 Mars, j’ai décidé de m’immerger dans ce flux de révoltes diverses qui se réunissent sous la bannière de la convergence des luttes. Je m’y suis plongé pour essayer de comprendre les tenants et les aboutissants de ces différents mouvements sociaux et contestataires, comprendre les gens qui se rassemblent tous les jours place de la République sous forme d’assemblées générales populaires. Je me suis d’abord posé en tant que témoin,



Pub DIM – Frédéric Beigbeder misogyne. Vraiment ?

Début mai, Dim présentait pour ses 25 ans une nouvelle pub sur Youtube réalisée par Frédéric Beigbeder. En voici la version longue : En vérité cette pub nous est passé à côté au moment de sa sortie. En revanche, il était plus compliqué de faire l’impasse sur les hordes de critiques harpiesques déferlant les internets. Je ne sais pas pour vous, mais je me sens féministe et pourtant je ne suis pas de celles qui s’offusquent qu’un homme admette volontiers qu’en voyant quelques culottes, l’inspiration divine se déploie ailleurs que sur son clavier.



Comment se faire larguer en période d’exams ?

En ce joli mois de mai, les exams, le brevet, le bac, les partiels, approchent ou sont en cours. La pression monte, et une question se pose : Mais comment se faire larguer en période d’exams ?



On a rencontré Davodka

À l’occasion du festival le 20 rouge aux Avenières (38), Lola Mison et moi sommes allées à la rencontre de Davodka, rappeur indépendant du 18ème arrondissement de Paris. Afin de comprendre au mieux son univers, nous lui avons posé quelques questions qui revenaient très souvent sur les réseaux sociaux, d’autres provenaient du public qui l’accompagne sur Youtube, dans les salles de concert ou à travers l’achat d’un CD. C’est vous, en fait. Salut Davodka, combien de temps mets-tu en général à écrire un son ? [Rires] La question technique.. Alors pour écrire un



Le bac c’est l’enfer. Mais pas que.

Alors comme ça on traîne sur Dissemblances au lieu de réviser son bac ? Comme je te comprends ! Les cours, les fiches, les annales, le trac. Roland Garros qui t’appelle. Tes potes qui t’appellent. Oui, le bac c’est long, c’est chiant, c’est un putain de marathon… Mais au lieu de traquer sur Wikipédia les personnalités célèbres qui ne l’ont jamais eu, si tu essayais plutôt de voir le côté positif des choses ? Top 5 des avantages à passer le bac ! #1 Rien foutre à la maison Regardons objectivement les choses, le